La danse des temps dans l’épopée

Il s’agit d’accompagner l’écriture de ma thèse intitulée « La danse des temps dans l’épopée, d’Homère au Roland ». Elle étudie le jeu des temps chez Homère, Virgile et le Roland, pour y faire le lien avec la présence du corps de l’aède, du cantor, du jongleur qui interagit avec son public. L’une des idées essentielles de ce travail est l’existence de deux lignes temporelles sur lesquelles danse le récitant : le présent de narration d’un côté, et le « présent du narrateur » de l’autre. L’approche est à la fois linguistique et littéraire. Il faut en effet articuler le système linguistique des temps verbaux dans chacune des langues des trois poètes avec les particularités de la performance épique. Les travaux d’Egbert J. Bakker et de Marcel Vuillaume constituent des points essentiels de cette recherche.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.